P. Charlier, interviewé pour Les Echos et l'Opinion

Article

Les travaux de Patrice Charlier, sur les particularités des sociétés en commandite par actions ont été repris par les journaux l'Opinion du 26 avril 2021 et Les Echos du 27 avril 2021. 

Patrice Charlier, enseignant-chercheur à l'EM Strasbourg, a été interviewé par Muriel Motte pour son article "La société en commandite est-elle complètement dépassée ?" publié le 26 avril 2021 dans l'Opinion :

« C’est une des formes de sociétés les plus anciennes, créée par les Vénitiens qui ont ainsi trouvé les moyens de financer leurs bateaux", raconte Patrice Charlier, maître de conférences à l’EM Strasbourg. "Elle peut rester d’actualité dans la mesure où elle permet une dissociation entre actionnaires familiaux “actifs” et actionnaires familiaux “passifs”, et protège les dirigeants de la pression court-termiste des marchés financiers. »

 

Par ailleurs, l'étude de Patrice Charlier "La société en commandite par actions : un outil de transmission pour l’entreprise familiale cotée" publiée dans la revue Finance-Contrôle-Stratégie en 2014 a été reprise et citée dans l'article de Laurence Boisseau "La société en commandite par actions, une espèce rare à la Bourse de Paris" publié dans les Echos du 27 avril 2021, à la suite de l'abandon annoncée de ce statut par la société Lagardère.

« L’intérêt de cette société réside dans la dualité de ses investisseurs : des commandités qui possèdent le pouvoir même s’ils ne sont pas majoritaires en capital, et des commanditaires qui apportent les capitaux. Une gouvernance originale qui permet de séparer clairement la direction et le contrôle », expliquait Patrice Charlier, directeur de la chaire Gouvernance et transmission d’entreprises familiales à l’EM-Strasbourg, en 2014, dans un ouvrage sur les SCA.

Partagez l'article