Success Story de Thelma: d’un projet encadré à un CDI

Success Story de Thelma: d’un projet encadré à un CDI

Thelma est une étudiante en 3ème année du Programme Grande École, actuellement en alternance. À la suite d’une classe préparatoire option économique, elle intègre l’EM Strasbourg. Elle n’est pas encore diplômée mais a déjà trouvé son premier emploi, cinq mois avant la fin de son contrat en alternance. Partons à sa rencontre !

 

Thelma, peux-tu me parler de ton parcours à l’EM Strasbourg ?

« J’ai fait mes deux premières années du PGE sur site, à Strasbourg. En deuxième année j’ai pris la spécialisation Management des Systèmes d’Information et j’ai, en parallèle fait le parcours associatif étant donné que j’étais dans deux associations (BDE et BDI). À la suite de cette 2A j’ai décidé de faire une année de professionnalisation pour pouvoir faire deux fois six mois de stages. J’aurais dû normalement partir à Lisbonne pour ma 3ème et dernière année mais j’ai fait le choix de rester sur site et d’effectuer le double diplôme E-marketing et Stratégie Digitale en alternance chez ÉS Énergies (Électricité Strasbourg) ».

 

Peux-tu nous parler des stages de ton année de professionnalisation ?

« Pendant ma deuxième année du PGE, en janvier, j’ai commencé à chercher un stage pour mon année de professionnalisation qui commençait en septembre. J’ai pris RDV avec le Cap Career pour refaire mon CV et je suis également allée au forum Career Fair mais je n’ai pas trouvé de stage. Finalement, c’est une entreprise pour laquelle nous avons travaillé en Politique de la Marque et du Produit qui m’a recontactée. J’ai donc pu faire un premier stage de septembre à février chez Schmidt Groupe en tant que chargée de veille et d’études. J’ai enchaîné avec un stage de six mois chez Würth France en tant qu'assistante chef de marché pour les véhicules légers ».

 

Qu’est-ce que tu as pu apprendre ?

« Ces deux postes étaient très différents mais très complémentaires. En effet, j’ai pu avoir une première expérience en marketing stratégique puis une seconde en marketing produit. Je pense que l’année de professionnalisation sert à pouvoir essayer différents postes et différents secteurs afin de trouver ce qui nous correspond le mieux ».

 

Peux-tu nous parler de ton alternance ?

« À la suite de ces deux stages, j’ai eu la chance d’intégrer le service Marketing des Services d’ÉS. Je suis chargée de marketing relationnel BtoB et BtoC pendant un an. J’ai pour mission de suivre et améliorer un outil de suivi de consommation ainsi que de gérer les programmes relationnels qui sont donc les mails envoyés aux différents clients. Encore une fois, cette expérience est très complémentaire des deux précédentes étant donné que le marketing relationnel concerne davantage le digital ».

 

Que vas-tu faire à la fin de l’année, après ton alternance ?

« En septembre, j’ai la chance de rejoindre à nouveau l’équipe du marketing stratégique Schmidt Groupe. Je serai Responsable Data et Market Intelligence. Mes missions seront de collecter, exploiter et interpréter l’ensemble des Data externes et internes afin d’effectuer des recommandations pour orienter l’activité ».

 

Comment s’est passé ton recrutement ?

« J’ai eu un recrutement en cinq étapes. J’ai postulé en ligne sur le site du groupe. J’ai transmis mon CV ainsi que ma lettre de motivation. J’ai été contacté par une Talent Acquisition Specialist pour un premier entretien téléphonique. Par la suite, j’ai obtenu un entretien avec la responsable du service marketing stratégique en visio. Après quoi j’ai pu avoir un entretien avec la DRH, en visio également. En dernier entretien, j’ai rencontré le directeur marketing groupe en personne, au siège ».

 

As-tu une anecdote à nous raconter ?

« J’ai trouvé mon premier stage et donc mon premier emploi grâce à une matière de l’EM et à un projet de groupe. En effet, en deuxième année, nous devions mener une étude sur les Millenials et leur avis sur les cuisines. Ce projet était encadré par notre professeur et des employés de Schmidt Groupe. Mon groupe et moi ayant obtenu de bons résultats, nous avons eu la chance d’aller présenter nos résultats dans leurs locaux, à Sélestat. J’y avais déposé mon CV, à la suite de quoi j’ai été rappelé et j’ai obtenu mon premier stage ».

 

As-tu un conseil à donner aux étudiants qui cherchent actuellement leur premier emploi ?

« Je pense qu’il ne faut négliger aucune prise de contact. Il faut savoir profiter de toutes les occasions pour se faire connaître et communiquer le fait que l’on est ouvert aux opportunités. Il faut se tenir prêt comme je l’ai dit, avoir un CV à jour et savoir exprimer ce que l’on recherche. Il faut également soigner tous les contacts que l’on peut avoir, que ce soit avec des professeurs (qui ont eux aussi des contacts), avec l’école (qui pourra nous aider), avec les intervenants ou les entreprises que l’on rencontre en dernière année et je dirais même avec ses camarades qui je pense, est notre plus grand réseau ».

Partagez l'article