Se professionnaliser grâce au Case Study

Se professionnaliser grâce au Case Study

Quoi de mieux pour se professionnaliser que de réaliser un projet suivi répondant à une problématique d’entreprise ?

Pour obtenir leur Diplôme Grande École de L’EM Strasbourg, les étudiants doivent réaliser, en groupe, un « Case Study ». L’étude analyse et répond à une problématique d’entreprise liée à la majeure choisie par les étudiants, qui doivent également réaliser une revue de littérature en lien avec la problématique étudiée.

 

Le Case Study, c’est quoi ?

En deuxième ou troisième année sur site de Programme Grande École à l’EM Strasbourg l’étudiant doit réaliser un case study. Pour ce faire, l’étudiant doit dans un premier temps trouver une problématique ainsi que son intérêt et son environnement (soit pour une entreprise précise, soit pour une entreprise fictive, en fonction des majeures), pour ensuite y appliquer un travail méthodologique de réflexion objective. Chaque étape est reliée à différentes méthodes (études de marché, de la concurrence, analyse de produits ou analyse financière et boursière, etc.), et compétences, ce qui mène l’étudiant à développer beaucoup d’aptitudes concrètes par lui-même, grâce à ses recherches et aux réflexions qu’il mène.

Le travail se réalise en groupe de 3 ou 4 étudiants d’une même majeure, ce qui permet de continuer à apprendre à travailler de manière collaborative sur une longue durée (dans la continuité pédagogique des projets de groupe Entomovoria et Prospect’Act, réalisés en 1ère années du Programme Grande École), le projet se déroulant sur la quasi-totalité de l’année scolaire.

 

Un projet adapté selon les majeures

Les étudiants ont des projets de Case Study qui dépendent de leur majeure ou de leur spécialisation : par exemple, en majeure entrepreneuriat, ils vont réfléchir à la création d’une entreprise ou d’un projet et réaliser un business plan de celui-ci, les étudiants en majeure finance/comptabilité vont réaliser une analyse financière approfondie d’une entreprise. Les projets permettent donc à tous de se professionnaliser, mais dans le domaine qui les intéresse le plus : les possibilités sont nombreuses.

Cependant, une chose reste commune à tous : la réalisation, en plus du projet adapté à leur majeure, d’une revue de littérature académique sur un sujet en lien avec leur projet. Il s’agit d’un dossier texte rassemblant et analysant des articles académiques et scientifiques pour faire un point sur une problématique établie auparavant. Le nombre d’articles académiques pour écrire la revue de littérature est déterminé par le directeur de Case Study. Cette revue permet de compléter le projet grâce à des textes précis, en identifiant ce qui est su ou non à propos des concepts étudiés, et en rédigeant une revue selon les normes académiques.

 

Un projet tutoré

Les groupes d’étudiants sont encadrés par un directeur de Case Study qui pourra les aider à développer leurs compétences, notamment grâce à ses retours d’expérience. Le travail du Case Study est en grande partie autonome, mais les étudiants doivent communiquer régulièrement avec le directeur de Case Study pour qu’il puisse les orienter, mais aussi pour qu’il puisse suivre l’évolution du travail et la qualité de celui-ci.

Le Case Study est remis à la fin de l’année académique et une soutenance orale a lieu. Le Case Study est également repris et pourra faire l’objet de questions lors du Grand Oral de fin d’étude, qui est également nécessaire à l’obtention du diplôme.

Partagez l'article