Zoom sur la majeure International and European Business

Zoom sur la majeure International and European Business

En deuxième année du Programme Grande École, les étudiants de l’EM Strasbourg décident de suivre les cours d’une majeure afin de commencer à se spécialiser dans un domaine. Lucille Benza, étudiante en majeure IEB (International and European Business) et ancienne présidente du Bureau de l’International, l’association internationale de l’EM Strasbourg, nous raconte son expérience.

 

Bonjour Lucille, peux-tu te présenter ?

« Je viens du sud de la France, et je suis issue d’une classe préparatoire économique située à Gap, dans le 05. J’ai donc passé les concours Ecricome pour intégrer l’EM Strasbourg. En deuxième année, j’ai choisi comme majeure International and European Business, qui est complètement en anglais, et dans laquelle il y a de nombreux étudiants étrangers. En plus de ce cursus, j’étais présidente de l’association Bureau de l’International pour l’année scolaire 2021-2022. »

 

Peux-tu nous parler des cours en majeure IEB ?

En deuxième année du Programme Grande École, les étudiants ont des cours communs à tous les étudiants de deuxième année, et des cours spécifiques à leur majeure. Le tronc commun est constitué de cours généraux : les étudiants ont de la Finance, de la Politique Produit de la Marque, du Management des Opérations, de l’Intercultural Management, et des langues. Les étudiants étant en deuxième année à l’EM Strasbourg doivent aussi réaliser un Case Study, dont le contenu change en fonction des majeures. Il y a également des modules d’enseignement communs à tous au second semestre : c’est le cas du séminaire de développement professionnel et personnel avec le Cap Career, des Business Games (voir l’article […]).

En majeure International and European Business plus précisément, les étudiants ont, en plus du tronc commun, des cours spécifiques, qui sont des cours de International Strategy, de International Consumer Behavior, de Digital Divide, d’Introduction to European Economy, ainsi que sur The Government of the European Union.

« Pour ce qui est des cours, je les ai trouvés extrêmement intéressants. Ils m’ont permis d’en apprendre davantage sur mon pays, ainsi que sur l’Union Européenne. Cela m’a aussi permis d’ouvrir mon esprit tout en acquérant différentes compétences, en particulier dans le marketing ainsi que dans le management. J’ai aussi beaucoup appris sur les différences culturelles, technologiques, et sur les différences de vie de manière générale ».

 

Comment s’est passé ton Case Study ?

« Déjà, il était à réaliser en anglais. Pour ma part, nous étions un groupe de deux étudiantes, et nous avions pour objectif de prouver la possible efficacité d’un éco-score sur les vêtements. Nous voulions noter l’impact écologique de chaque vêtement produit en utilisant différents critères (comme par exemple l’utilisation d’eau potable, d’énergies non renouvelables, ou encore de carburant). Ensuite, nous voulions le montrer aux consommateurs afin de pouvoir créer une réelle prise de conscience, et ainsi changer concrètement la manière de consommer de chacun.

J’ai appris de multiples choses, en particulier sur l’importance des éléments visuels dans notre manière de réfléchir et de faire des choix, ainsi que sur la mentalité des personnes interrogées. Je dirais qu’il était cependant compliqué de bien s’organiser et de mener ce projet en étant seulement deux personnes, mais nous avons bien réussi car nous nous complétions bien. »

 

Est-ce que tu peux nous parler du lien entre ta majeure et ton association ?

Lucille a pu vivre une expérience internationale tout en étudiant à Strasbourg, car en plus d’être en majeure International and European Business, elle était présidente de l’association internationale de l’EM Strasbourg : le Bureau de l’International (BDI). Cette association a pour but de promouvoir l’international au sein de l’école, en accueillant les étudiants étrangers, en organisant des voyages pour les étudiants, ou encore en organisant des évènements qui intègrent tant les étudiants de l’EM Strasbourg que les étudiants qui y sont en échange universitaire (c’est par exemple le cas des journées à Europa Park).

« Je pense juste que j’ai eu la chance de rencontrer énormément d’étudiants étrangers et que ça m’a fait grandir. J’ai beaucoup appris auprès d’eux, et c’était vraiment une super expérience. »

 

Et maintenant, quels sont tes projets ?

« Concernant la suite de mon parcours à court terme, je passe en année professionnalisante et je suis donc en recherche de stage. Je partirai dans une université étrangère l’année suivante, avec pour objectif de décrocher un double diplôme durant cette année scolaire. Sinon, à long terme, concernant mon projet professionnel, je ne suis pas encore totalement décidée, mais j’aimerais beaucoup travailler dans le milieu de la diplomatie et du marketing. »

La majeure International and European Business permet donc de développer ses compétences tout en s’ouvrant aux cultures étrangères, ce qui peut être un réel atout dans la vie professionnelle, mais aussi dans la vie personnelle.

Partagez l'article